Pour ce quatrième et avant-dernier mois du tournoi, nous proposons l’exercice de L’ESSUIE-GLACE et ses dérives.

Vous avez jusqu’au mardi 31/05, 23H59 pour poster votre vidéo sur le groupe Equifeel-Partage.

.

.

Nous vous rappelons que si vous rencontrez des difficultés, il ne faut pas hésiter à vous faire aider par un professionnel. Ne restez pas bloqué avec un problème de comportement ou un code que vous n’arrivez pas à transmettre. Le cheval mémorise aussi bien les mauvaises demandes que les bonnes. Il est tout à fait possible, si vous n’avez pas de professionnel référent, de vous tourner vers Cécile KERN, monitrice à l’association. Celle-ci propose, en plus des services physiques si vous vous trouvez dans son secteur géographique, un service de cours à distance. Vous trouverez toutes les informations sur la page qui lui est dédiée.

.

NB: Pour télécharger la fiche, clique sur le bouton « Télécharge la fiche PDF » à côté de la vidéo de la catégorie que tu souhaites. Une page va s’ouvrir contenant la fiche.

SOUS MAC: La barre ci-dessus s’affiche lors que tu bouges ta souris sur le document. Pour télécharger la fiche, clique sur le deuxième icône en partant de la droite (ou le 3ème en partant de la gauche) correspondant au carré. Le PDF est ainsi enregistré sur ton ordinateur.

SOUS WINDOWS : Une barre s’affiche en haut du PDF. Pour télécharger, clique sur l’icône de la flèche vers le bas (icône se trouvant à gauche sur l’image ci-dessus). Le PDF est ainsi enregistré sur ton ordinateur

.

.

Envoyé et désengagement sur le cercle :

Commençons avec deux points essentiels pour maîtriser l’essuie-glace : le début et la fin du contrat avec l’envoyé sur le cercle et le désengagement des hanches. L’exercice commence et se termine avec un cheval face à vous.

  • L’envoyé :

Un bel envoyé, lorsque le cheval est face à vous, consiste à avoir un déplacement des épaules dans la direction souhaitée, suivi d’un mouvement en avant pour se mettre en route sur le cercle. Mais concrètement comment faire ?

Dans une main, vous tenez la longe et dans l’autre main vous tenez le reste de la longe et le stick. La main sans le stick est celle qui indique la direction : tendez-la vers l’endroit où vous voulez que votre cheval se rende. 

Par exemple, mon cheval est face à moi, je souhaite que celui-ci parte sur un cercle à gauche. J’indique la direction avec la longe dans ma main gauche. Le reste de ma longe et mon stick sont dans ma main droite. 

Ce mouvement va exercer une pression au niveau du licol : soit votre cheval répond à cette simple indication, soit vous devez utiliser le stick pour appuyer la demande. Pour cela, levez le stick, puis réalisez des mouvements circulaires vers l’épaule du cheval. S’il ne répond pas, touchez l’épaule. Si votre cheval « coupe » son cercle en se collant à vos pieds, ne reculez surtout pas ! Au contraire, avancez sur lui. Mais pour cela il faut animer votre corps (avec le travail d’énergie ON-OFF que nous vous évoquons depuis le début de ce tournoi) afin que le cheval se déplace pour vous éviter. C’est à lui de bouger ses pieds . Si vous travaillez avec des codes vocaux, vous pouvez joindre ce geste au code que vous souhaitez instaurer.

Une fois le mouvement de « base » acquis (j’ouvre mon bras pour indiquer et mon cheval part sur son cercle), vous serez plus exigeant sur la réponse de votre cheval. Vous devez obtenir un déplacement franc des épaules pour démarrer sur le cercle. Une belle énergie de départ est le reflet d’une bonne connexion entre vous.

  • Le désengagement :

Vous voilà à maîtriser les envoyés sur le cercle. Passons au désengagement pour remettre votre cheval face à vous afin de terminer l’exercice.

Votre cheval est donc sur la piste (du rond de longe ou de la trajectoire de votre exercice), vous devez « désengager» ses hanches pour les ramener vers vous. Pour cela, remontez sur votre longe (vers la tête) afin de bloquer le mouvement en avant puis regardez les hanches de votre cheval. S’il ne répond pas, agitez le stick de la même manière que dans la mobilisation des hanches vu durant le mois de mars. Une fois face à vous, récompensez votre cheval. S’il n’y a pas une phase de pause (récompense vocale, caresses, repos…), votre cheval ne trouvera aucun intérêt à revenir face à vous lorsque vous effectuerez votre prochaine demande. Le désengagement est un exercice important, car il permet de ramener la tête du cheval vers vous à tout moment. Il est plus sécuritaire de regarder le cheval dans les yeux que de voir de trop près le haut de sa queue ! 

NB : La difficulté de l’essuie-glace réside dans la présence d’une zone cavalière assez petite, limitant vos mouvements. Cette zone est de 3mx1m (mesure du dispositif de base FFE). Commencez ce travail sans zone précise puis, petit à petit, dessinez une zone au sol (qui sera grande puis qui se rapprochera tout doucement de la taille imposée par le dispositif) afin de vous limiter dans vos déplacements.

.

Choisir une trajectoire :

Maintenant que l’envoyé et le désengagement sont acquis, il faut pouvoir guider son cheval sur une trajectoire précise.

Dans un premier temps, ce travail de direction sera effectué à côté de votre cheval. Cela consistera donc à un travail de mené. Mais rapidement, dans l’objectif du dispositif, vous devrez instaurer de la distance entre votre cheval et vous. Selon la distance, repoussez-le avec vos mains ou votre stick. Votre longe pourra également vous permettre d’agir dans ce sens, mais attention à son utilisation. Une fois en liberté vous n’aurez plus ce matériel pour communiquer avec votre cheval. Nous vous rappelons que votre premier outil de communication, universel quelque soit le choix de votre contrat, sera votre corps, son énergie et son intention. C’est l’outil que nous vous conseillons d’utiliser avant d’ajouter tout autre outil à votre demande (mains, stick ou longe). 

Ainsi, pour travailler les déplacements en ligne droite puis en ligne courbe, installez-vous des «portes» avec des cônes ou des couloirs de barres au sol. La visualisation du parcours va agir sur votre positionnement et faciliter le déplacement de votre cheval (vers vous ou loin de vous). 

.

Passage d'une barre au sol, montée ensuite en saut :

Cet apprentissage se fera dans le calme et lors de courtes séances afin de ne pas dégoûter votre cheval de l’obstacle. C’est d’ailleurs un élément qui s’applique à tous les apprentissages.

Si votre cheval n’a jamais sauté, le mieux est de commencer en liberté (si vous en avez la possibilité) afin qu’il évolue sans action de longe. Nous vous conseillons dans ce cas de commencer avec des barres au sol. Faites-lui passer ces barres au pas, au trot et en bonus au galop. Vous aurez besoin, pour la bonne réalisation du contrat, de lui faire passer au trot minimum la barre au sol et/ou le saut. 

Il faut savoir que lorsque vous commencerez à mettre un peu de hauteur à votre barre au sol, votre cheval risque de faire de gros sauts désorganisés, car il ne veut surtout pas toucher la barre. Il doit les passer dans le calme, sans bond ni fuite vers l’avant. Commencez avec un petit croisillon (barres positionnées en croix), le cheval visualise la hauteur de l’obstacle plus haute que l’obstacle réel (au niveau du croisement des barres), il va donc monter son dos pour sauter sans risque de se prendre la barre dans les pieds, car elle sera très basse au centre (veillez à bien faire passer le cheval au milieu). Ensuite, proposez-lui des obstacles droits car c’est ceux-là que vous devrez mettre en place pour réaliser les dispositifs. Vous n’avez pas besoin de mettre des hauteurs sans fin. Nous vous demanderons 30cm minimum ce qui ne représente pas un grand saut. 

Si votre cheval charge sur les obstacles, revenez aux barres au sol. Axez votre travail sur la détente mutuelle (respiration et déplacement calme). Effectuez des séances au pas, lorsque votre cheval s’apaise, passez au trot. Prenez votre temps, à pied il est compliqué de suivre un cheval au galop qui charge sur les barres. 

 

Le coin des astuces : 

Pour les chevaux récalcitrant au saut, vous pouvez réaliser un ou deux sauts en fin de séance uniquement, et durant plusieurs séances de suite, afin qu’il associe le « saut » = « fin de séance et repos ».

Pour les chevaux qui charges/pressés de sauter (malgré votre travail en amont), vous pouvez aborder le plus longtemps possible l’obstacle au pas. Lorsque vous arrivez à 2-3 foulées de l’obstacle, vous lui faites prendre le trot. Cela vous permet de mieux le canaliser et de contrôler sa trajectoire.

Vous avez des difficultés à évaluer la distance de longe à laisser à votre cheval pour aller sauter ? Vous pouvez, quand votre zone cavalier est définie à une distance précise du saut, faire un nœud sur votre longe. Ce nœud sera fait de manière à faire aborder le saut à votre cheval de façon idéale c’est-à-dire au centre du saut. 

.

.

Un dernier point avant de partir sur la lecture des fiches, nous vous invitons à prendre connaissance de la fiche des pénalités générales valable pour l’ensemble des catégories et pour toute la durée du tournoi 2022. En plus de cette fiche, vous retrouverez sur vos fiches les pénalités spécifiques à l’exercice.

.

.

.

CLUB ENFANT & JEUNE CHEVAL

.

.

.

.

.

.

EPREUVE MONTÉE – LEVEL ENFANT & LEVEL I

.

.

ÉPREUVE MONTÉE – LEVEL II

.

.

EPREUVE MONTÉE – LEVEL III

.