C’est le grand jour, nous déclarons officiellement le tournoi Equifeel-Partage 2023 ouvert !

.

.

Pour ce premier mois du tournoi, nous proposons un exercice commun pour l’ensemble des catégorie:

LE DÉPLACEMENT LATÉRAL (sous toutes ses formes).

.

Vous avez jusqu’au mardi 28/02, 23H59 pour poster votre vidéo sur le groupe Equifeel-Partage.

.

Avant de plonger tête la première dans la (ou les) fiche(s), faisons le point sur les essentiels pour réussir ce dispositif que ce soit au sol ou en selle.

.

Nous vous rappelons que si vous rencontrez des difficultés, il ne faut pas hésiter à vous faire aider par un professionnel. Ne restez pas bloqué avec un problème de comportement ou un code que vous n’arrivez pas à transmettre. Le cheval mémorise aussi bien les mauvaises demandes que les bonnes. Il est tout à fait possible, si vous n’avez pas de professionnel référent, de vous tourner vers Cécile KERN, monitrice à l’association. Celle-ci propose, en plus des services physiques si vous vous trouvez dans son secteur géographique, un service de cours à distance. Vous trouverez toutes les informations sur la page qui lui est dédiée.

.

NB: Pour télécharger la fiche, clique sur le bouton « Télécharge la fiche PDF » à côté de la vidéo de la catégorie que tu souhaites. Une page va s’ouvrir contenant la fiche.

SOUS MAC: La barre ci-dessus s’affiche lors que tu bouges ta souris sur le document. Pour télécharger la fiche, clique sur le deuxième icône en partant de la droite (ou le 3ème en partant de la gauche) correspondant au carré. Le PDF est ainsi enregistré sur ton ordinateur.

SOUS WINDOWS : Une barre s’affiche en haut du PDF. Pour télécharger, clique sur l’icône de la flèche vers le bas (icône se trouvant à gauche sur l’image ci-dessus). Le PDF est ainsi enregistré sur ton ordinateur

.

.

.

L'immobilité

L’immobilité est un élément essentiel pour la pratique de l’equifeel. Que ce soit lors de nos événements virtuels ou en concours officiel FFE, vous devrez débuter et terminer votre contrat immobile (cheval et cavalier). Dans ce dispositif du déplacement latéral, plusieurs types d’immobilité sont à travailler en amont : l’immobilité sur une barre mais également avant et après celle-ci.

Pour débuter l’apprentissage de l’immobilité prenez votre cheval en licol et longe. Ainsi, si votre cheval bouge, vous pourrez corriger le mouvement. Pour effectuer les premiers apprentissages de l’immobilité, vous pouvez vous placer face à votre compagnon puis revenir à côté de lui. Petit à petit vous ajouterez de la distance entre lui et vous (un pas, deux pas …). Vous pouvez, en plus de votre placement, ajouter un code (ordre vocal ou gestuel) : « reste », « pas bouger », « stop » main indiquant stop… Ce qui vous correspond et que vous utilisez spontanément. 

Pendant ce travail d’immobilité, soyez attentif aux signes que votre cheval vous transmet. C’est grâce à cette lecture que vous ajusterez le temps d’immobilité. En anticipant l’erreur, vous valorisez et renforcez ce travail d’immobilité. Dans tous les cas, au début, il sera très court : 1 seconde, puis 2 secondes …

Vous pouvez affiner le travail avec un cavalier en mouvement tout en conservant votre cheval immobile. Ne soyez pas trop gourmand et contentez-vous de peu au début. Lors de ce travail en mouvement, ayez une énergie éteinte afin que le cheval ne perçoive pas ce mouvement comme une demande du cavalier pour bouger avec lui. 

Lorsque ce travail est bien acquis par votre cheval, vous effectuez la même chose sur une barre. L’objectif est de rendre le placement au-dessus de la barre confortable et agréable. 

.

Réaliser un déplacement latéral

On se penche maintenant sur le vif du sujet, le déplacement latéral. Pour apprendre le mouvement du déplacement latéral, il est préférable, au préalable, d’avoir initié votre cheval aux déplacements des hanches et des épaules séparément et que celui-ci les ait acquis lorsque vous effectuez vos demandes par suggestion. 

.

  • Bouger les épaules et les hanches par sensation :

Un petit rappel sur ce que signifie le terme par sensation. C’est l’action (ici ce sera une pression) exercée de manière physique (avec votre main ou votre stick par exemple) sur le corps du cheval. 

Il nous semble également important d’associer la pression avec le timing et le fait de céder. Lorsque l’on exerce une pression et que le cheval répond correctement à cette pression, nous devons cesser notre demande en adoptant le timing parfait. Le timing en équitation correspond à cet instant précis où vous devez céder et arrêter votre pression car le cheval a bien répondu. Pour résumer : le cavalier fait une demande en utilisant la pression. Le cheval répond correctement en enclenchant le mouvement demandé, le cavalier cesse sa demande en adoptant le timing parfait. 

Il n’est pas simple au début de savoir quand cesser la demande. Cela demande de l’entrainement pour se perfectionner et être de plus en plus juste et de plus en plus rapide. N’ayez pas peur d’échouer ou de faire des erreurs, avec de l’entrainement vous y arriverez ! 

Revenons-en à nos moutons. Pour initier le mouvement des épaules et des hanches par sensation, prenez votre cheval en licol et longe. Cela vous permettra de corriger si besoin le mouvement. Bien sûr, vous avez au préalable travaillé les pressions et que votre cheval sait céder à celles-ci.

Pour demander le déplacement des épaules, placez une main sur la joue et l’autre derrière l’épaule vers l’emplacement du passage de sangle. Vous êtes donc situé dans la zone 2 (au niveau de l’encolure). Vous devez maintenir la pression jusqu’à l’obtention d’une réponse. Au début vous souhaitez obtenir un croisement d’antérieur, quand le mouvement sera acquis et compris vous pourrez augmenter vos exigences de distances. 

Pour demander le déplacement des hanches, placez une main, soit en dessous de la pointe de la hanche soit au niveau de l’arrière du flanc (où se trouverait notre jambe en selle). Vous êtes donc situé entre la zone 3 et 4 (au niveau de l’arrière du flanc et de la croupe). Avec l’autre main (qui tiens la longe) nous vous conseillons de faire effectuer une légère flexion latérale à votre cheval. Cela vous aidera d’une part à initier le mouvement de déplacement des hanches mais également à rester en sécurité et prévenir le mouvement en avant.

Nous vous conseillons de toujours effectuer vos demandes aux deux mains, soyez équitable et ne délaisser pas une main par rapport à l’autre. Dans tous les cas, que ce soit pour une demande de déplacement des épaules ou des hanches, il est important d’adapter la force de la pression afin de pouvoir l’augmenter si votre cheval ne répond pas. Concrètement on pourrait parler de :

  • Phase 1 : Poil
  • Phase 2 : Peau
  • Phase 3 : Muscle
  • Phase 4 : Os

Ainsi, votre main exerce une pression en premier lieu sur son poil. Vos doigts sont justes posés. Puis cette pression augmente progressivement jusqu’à la phase 4 si besoin évidement. N’oubliez pas de céder la pression lorsque le cheval répond correctement (timing) et surtout il est important de toujours reprendre à la phase 1 lorsque vous commencez une nouvelle demande

.

  • Bouger les hanches et les épaules par suggestion :

Quand le déplacement des hanches et des épaules pas sensation est acquis, vous pouvez passer à des demandes par suggestion. Le terme par suggestion correspond à l’action qui est exercée par la pensée ou l’idée du cavalier envers son cheval. Ici, l’énergie est encore plus importante ! Elle pourra être l’unique phase de demande pour un cheval expérimenté. Cette énergie sera la première phase de votre demande. On notera que le timing aura son importance pour toutes les demandes que vous faites à votre cheval. 

De façon théorique, voici les phases :

  • Phase 1- Suggérer votre demande. Modifiez uniquement votre attitude c’est la phase du langage corporel, l’activation de votre énergie.
  • Phase 2- Demander. Vous vous mettez à bouger physiquement en utilisant votre corps et/ou vos outils (comme le stick ou la longe par exemple). Il faut pouvoir intensifier ce mouvement au fur et à mesure des phases.
  • Phase 3- Augmenter l’intensification de vos mouvements. 
  • Phase 4- Agissez ! Votre cheval doit vous donner une réponse même infime.

Pour demander un déplacement des épaules, deux possibilités de placement pour faire votre demande. Vous pouvez répéter le schéma que vous avez vu lors du déplacement des épaules par sensation à l’exception que vos mains ne seront pas en contact avec le cheval. La deuxième option sera de vous placer face à votre cheval. Nous vous conseillons de mettre la longe dans la main qui montrera la direction de déplacement. C’est parti, ouvrez votre bras pour indiquer le sens de déplacement. Dans l’autre main, vous tenez votre stick. Celui-ci va effectuer un mouvement régulier (notion de rythme). Le cheval doit effectuer un déplacement. Si vous en avez besoin, vous pouvez toucher le cheval pour lui faire comprendre votre intention. Si votre cheval avance, bloquez le mouvement en avant en levant votre longe. Une fois cela acquis, vous pouvez continuer et demander plusieurs pas mais reprenez toujours de la position de départ. En conservant les étapes précédentes, vous vous dirigez ensuite en direction de son épaule. Vous retrouverez la position de départ de l’autre possibilité expliquée juste avant, vous devez progressivement fournir de moins en moins d’effort lors de vos demandes.

Pour demander un déplacement des hanches, placez-vous au niveau de l’épaule (ou face à lui au niveau de sa tête) et déplacez-vous vers les hanches en dessinant un arc de cercle (attention à laisser assez de longe afin que le mouvement ne soit pas initié par une action sur la tête). Dans un premier temps, utilisez seulement votre regard, que vous dirigerez vers les hanches du cheval, moteur de l’action que nous lui demandons et votre intention corporelle. Cette première étape correspond à l’énergie. Si le cheval ne réagit pas, effectuer un mouvement régulier avec votre stick (ou avec le bout de la longe) en direction des hanches. Si votre cheval avance, bloquez le mouvement en avant en levant votre longe. Si malgré vos mouvements de stick (ou de bout de longe) celui-ci ne répond pas, dirigez-vous vers ses hanches en amplifiant votre mouvement. Si malgré l’amplification de votre mouvement le cheval ne bouge toujours pas ses hanches, allez le toucher au niveau de la croupe avec votre stick (ou bout de longe). Dès le premier pas de désengagement, cessez toute demande et félicitez. Au fur et à mesure de vos nouvelles demandes (en repartant à chaque fois de la position de départ neutre), vous devez progressivement fournir de moins en moins d’effort lors de vos demandes.

.

  • Demander un déplacement latéral :

Maintenant que les déplacements des hanches et des épaules sont acquis par pression et par suggestion, il ne vous reste plus qu’à faire de l’assemblage. 

Ainsi, il faudra alterner, pas après pas, les hanches puis les épaules. Vous pouvez, au début, placer votre cheval face à une barrière afin de bloquer le mouvement en avant. Lorsque le mouvement sera compris et acquis par contre cheval, vous pourrez le placer sur une barre au sol afin de lui inculquer un mouvement fluide et linéaire.

Dans ce travail, vous vous placerez assez naturellement soit face à votre cheval soit sur le côté. Lorsque vous monterez en catégorie, il faudra aussi travailler ce déplacement sous d’autres angles (en zone 1, 2, 3, 4 et 5) c’est pourquoi nous vous partageons ce petit bonus pour aborder le travail par aspiration.

.L’immobilité

L'aspiration

C’est le fait de demander un déplacement à son cheval en l’aspirant vers nous. Le contraire de ce que l’on fait habituellement.

Voici une technique parmi tant d’autres. À vous de vous adapter à votre compagnon ! Que ce soit pour un déplacement des épaules, des hanches ou un déplacement latéral, le procédé sera identique. Ici nous vous proposons une méthode où le cheval doit vraiment avoir compris que céder à une pression est la bonne réponse.

L’objectif est, avec votre stick, de tapoter du côté opposé à vous. Concrètement, si vous souhaitez déplacer votre cheval vers sa gauche (par exemple) et donc vers vous, vous placez votre stick sur l’épaule ou la pointe de la hanche droite. Vous devez respecter les phases vues précédemment. On anime d’abord son corps puis on met en place le stick qui aura un mouvement régulier. Si le cheval ne répond pas vous augmentez progressivement l’intensité du mouvement jusqu’à l’obtention d’un mouvement vers vous (des hanches ou des épaules en fonction de ce que vous souhaitiez) de la part de votre cheval. 

NB : N’oubliez pas, dans tout apprentissage, de toujours garder en tête la notion de timing et de récompenser votre cheval pour chaque réponse même infime de sa part (au début cela peut simplement être un report de poids !). C’est en renforcement les bonnes réponses que vous consoliderez les apprentissages. Ne soyez pas trop gourmand dans les débuts mais également lorsque le mouvement est acquis. Et surtout garder en tête de toujours vous amuser, si ce n’est plus le cas, arrêtez votre apprentissage et faite une pause pour revenir à quelque chose qui réveille votre énergie et votre enthousiasme ainsi que celle de votre compagnon.

NB 2 : On notera, que ce soit pour une demande par pression, par suggestion ou par aspiration, l’utilisation de votre énergie avant d’effectuer la demande en phase 1 est importante. Animez-vous (et votre corps) pour faire comprendre à votre cheval que vous allez lui faire une demande. « Éteindre » votre énergie lorsque la demande est terminée est également important pour faire comprendre à votre compagnon que vous n’attendez plus rien de lui et qu’il peut arrêter son déplacement. Pour rappel : l’énergie correspond à un fluide qui va passer de notre corps à celui du cheval. Il est déclenché par notre volonté. Nous pouvons l’activer, varier l’intensité et l’éteindre sur simple envie. Pour mettre votre énergie sur ON, grandissez-vous physiquement, regardez où vous voulez aller, et animez votre corps pour réaliser votre demande ou commencer votre pression.

.

Un dernier point avant de partir sur la lecture des fiches, nous vous invitons à prendre connaissance de la fiche des pénalités générales valable pour l’ensemble des catégories et pour toute la durée du tournoi 2023. En plus de cette fiche, vous retrouverez sur vos fiches les pénalités spécifiques à l’exercice.

.

.

.

CLUB ENFANT & JEUNE CHEVAL

.

.

.

.

.

.

EPREUVE MONTÉE – LEVEL ENFANT & LEVEL I

.

.

ÉPREUVE MONTÉE – LEVEL II

.

.

EPREUVE MONTÉE – LEVEL III

.